PMA 1er Round – Début 2014

Bonsoir à toutes!! Oui parce que j’ai quand même bien l’impression qu’il y a une majorité de nanas parmi nous!!
Bon, après vous avoir expliqué mes différents soucis de santé, je vais maintenant vous raconter nos 1ers pas dans la PMA.

Après notre mariage (l’été 2013), nous avons décidé d’acheter un chez nous. Une fois toutes les démarches réalisées et notre cocon trouvé, nous avons finalement emménagé fin décembre, juste avant Noël!

Et bien sur, vous l’aurez deviné, nous avons pris un 3 pièces avec 2 chambres, pour accueillir notre « petit nous » tant espéré…
Nous avons donc fixé la date de notre 1ère FIV ICSI au cycle de février 2014!

C’était lancé! Le stress montant progressivement, car nous partions vers l’inconnu total, j’ai été arrêtée quelques semaines avant les premières injections, car épuisée physiquement par le boulot et le stress…
Accrochez vos ceintures, je vous fais le récit complet de cette 1ère FIV!
Rappelez vous (voir le 1er article) que nous ne savions absolument pas vers quoi nous allions, puisque mes ovaires n’ayant jamais fonctionné, il n’était pas du tout garanti qu’elles fonctionnent!
Nous avions donc les possibilités suivantes:

– échec total de la stimulation avec non réponse des ovaires
– échec partiel de la stimulation avec des follicules pas assez gros
– réussite de la stimulation mais nombre de follicules insuffisants
– Ovocytes non fécondables
– Embryons qui ne s’accrochent finalement pas…

Ouch, vu comme ca je pense que vous comprenez que nous avancions avec une certaines appréhension!

J’ai donc démarré les injections, la peur au ventre.
J’ai préféré faire appel à une infirmière, n’ayant pas spécialement envie de m’injecter moi même des hormones! surtout que vu les doses de cheval que j’avais (450UI de Menopur), cela représentait 2ml à s’injecter dans la cuisse, le ventre,…
Je savais d’avance que j’allais douiller! J’ai donc demandé à des IDE libérales de me les faire.
On part donc pour 6jr d’injections… puis le 1er monitorage arrive. Autant vous dire que le stress était bien présent…
on arrive à la PMA, on attend car des couples (plus avertis que nous), étaient déjà la depuis un moment!

1ers arrivés 1ers servis!
Lors de l’écho, grande frayeur, la sage femme nous dit qu’elle ne voit absolument rien! qu’elle distingue les ovaires, mais sans follicules! Gros stress, on se dit que ça y est, notre chemin s’arrête ici…
Elle demande tout de même l’aide d’une autre sage femme, qui me fait mettre les poings sous les fesses, et m’appuie en même temps comme une dingue sur le ventre. Ayant un peu beaucoup de gras au bidon, les ovaires étaient en fait bien cachés dans mon tas de gras, et il n’y a qu’en faisant ces manipulations là qu’on arrivait à les voir, et … miracle, à compter des follicules. Je ne me souviens plus le chiffre exact, mais il me semble qu’il y en avait 4 visibles.

Nous continuons donc pour 4 jours d’injections supplémentaires, et 2ème monitorage!
Là, les résultats commencent à se faire sentir…. L’estradiol monte en flèche, et les follicules sont de plus en plus visibles et gros! On garde espoir, même si on est un peu déboussolés par tout ça… que nous arrive-t-il???
2 Jours d’injections supplémentaires et 3ème monitorage! et Miracle 1 follicule a atteint les 18mm! et 2-3 autres le suivent avec des tailles entre 13-18mm!! Youhou! la stimulation a marché!! et le soir on nous demande de déclencher l’ovulation avec de l’ovitrelle!

2 jours plus tard, passage au bloc pour la ponction
cette journée a été juste affreuse! Ils ont voulu me shooter avec de l’Atarax! mais n’ont pas voulu m’anesthésier au bloc à cause de mon poids! J’ai donc fait un mauvais trip en sortant du bloc! Atarax + hypnovel en bolus pour la douleur, et me voila a moitié dans les vapes, pleurant toutes les larmes de mon corps dans la salle de réveil. Je ne savais plus ou j’étais, en panique complète. On me ramène à « ma » chambre (partagée avec 2 autres femmes en PMA), et je retrouve enfin Chéri qui me sussure à l’oreille qu’il est fier de moi… OUF! c’est fait!
Des douleurs très fortes me prennent ensuite, on me calme avec une perfusion… Mais l’atarax fait encore effet, et je suis dans le cirage jusqu’à 13h…
Bref, la prochaine fois je ne veux pas d’atarax!!
Bon et vous allez me dire: « et alors??? »…
Alors! on vient nous annoncer que l’on a pu recueillir 3 ovocytes et qu’ils vont être mis en fécondation dans l’am!!

Bon! malgré toutes ces souffrances, le bilan est plutôt positif!! on a potentiellement la chance d’avoir 3 bébés!!

Histoire de ne pas faire trop long je vais essayer d’abréger la suite, même si les péripéties ne se sont pas arrêtées la…

Le lendemain, samedi matin, coup de téléphone de l’interne du labo… qui commence par : « Allo, Mme M.?, êtes vous au calme chez vous…? » Oulah, je le sens mal, et lui dis de suite… Et là elle m’annonce qu’aucun de nos embryons ne s’est développé, qu’elle est désolée,… mais que ce n’est pas la peine de venir au transfert lundi….
Et pour nous, la Terre s’est écroulée…
Nous avons pleuré et pleuré dans les bras l’un de l’autre… c’était affreux…
On a du appeler nos parents, amis,… pour leur dire que c’était « mort »… grosse déprime à ce moment la…

Le lendemain matin, on part au cinéma pour essayer de se changer les idées en allant voir un « comique »… une « daube » en réalité…
On rentre dans la salle de cinéma et mon téléphone sonne: « Aucun identifiant »…
Je décroche, et j’entends:  » Allo Mme M.? C’est le Professeur H. du labo …, puis-je vous parler? »
je sors en courant de la salle de cinéma, et écoute ses premiers mots en tombant à terre: « J’ai une bonne nouvelle, 2 de vos embryons se sont finalement développés, …, c’est un miracle….., si on vous rappelle pas d’ici lundi vous pouvez venir au transfert… »
Je pense que vous imaginez dans quel état j’étais! je suis retournée en courant et en pleurant auprès de Chéri, et j’ai passé tout le film à pleurer… (pour un comique on a vu mieux…lol)

Pas d’appel …
Nous nous rendons pour le transfert le lundi… où finalement on nous explique qu’en fait ils se sont trompés en nous appelant le samedi matin. En fait nos embryons avaient une longueur d’avance, et étaient déja entre la phase 1 et 2, alors qu’ils s’attendaient à tomber sur la phase 1… Or sur « l’entre phase 1-2 », on ne voit rien… Bref, ils sont pas bien doués quand même…
Et là on nous dit donc qu’on a 2 embryons qui nous attendent, un « beau » et un « moyen ».

Embryon-J3-laboratoire-eylau

On signe pour que les 2 soient transférés…

Hélas, 10jrs après j’ai eu des saignements…
Les tests de grossesse étaient cependant positifs, donc on avait un soupçon d’espoir, mais la prise de sang a confirmé que c’était fichu (HCG = 5)…

Pfiou… ca fait bizarre de raconter tout ça… même si depuis ces 6 derniers mois ça ne m’a pas quitté l’esprit…

Nous voici donc repartis dans l’aventure… On recommence tout à 0… Dans 3 semaines environ…