Comment se relever…

Bonjour les filles,

Un grand MERCI pour tous vos gentils mots…
Votre soutien est d’une grande aide, vraiment…

C’est pour cela que je vais continuer de blogger, continuer de vous raconter ma vie, avec ses hauts et ses bas (… ils sont ou les hauts…??? 😦 )

Hier a encore été une journée très éprouvante…

Je suis dans un mal être tel que je me demande comment je vais faire pour me relever… retourner bosser… retrouver l’envie de sourire…

Je vois les fêtes de fin d’année arriver à grand pas, et j’ai envie de les repousser le plus loin possible, voire même de ne pas les vivre…
A quoi bon vivre des fêtes, qui doivent être des moments de joie, alors que je suis dans la tristesse…

Je m’étais imaginée avec un début de ventre rond… passer ces fêtes avec le sourire, en pensant que ce serait le dernier Noel sans enfant…

Mais aujourd’hui je ne peux absolument pas le dire… et c’est dur… comme une entaille dans mon corps, toujours à vif…

 

Mais hier, ma journée a ré-ouvert d’autres entailles… encore plus anciennes…

Vous savez, ma mère? qui n’est pas facile avec moi, peu soutenante, qui ne trouve jamais les mots pour me soutenir…

Et bien hier elle a dépassé les bornes… encore une fois (la fois précédente c’était LA)

Déjà lundi, à l’annonce de la mauvaise nouvelle, elle n’avait pas pleuré, elle n’avait pas l’air abattue… elle avait juste dit: « ca ne va pas du tout, il faut changer votre prise en charge, il faut tout revoir, vous ne pouvez pas recommencer dans ces conditions,… »

Ca peut paraitre bien comme réaction, mais moi ce n’est pas de ça dont j’avais besoin. L’après midi du lundi nous nous étions rappelées, et je lui avais dis que j’avais besoin d’une mère, qui me rassure, m’aide, me comprenne… Elle m’avait en gros répondu que je n’étais plus une enfant, et que elle personne ne l’a aidée quand elle avait des soucis…
Bref…
Mais hier, ca a dépassé tout ca…

Je l’ai appelée à la base pour le dire que j’avais (encore) un souci avec ma voiture… bref…

Et puis je sens que la conversation commence à dévier (comme toujours) sur mon poids… (qu’on se le dise je suis obèse, je le sais, le vie mal, mais n’arrive pas à maigrir).
Elle me fait du genre: « ah mais t’a pas besoin de voiture, t’as qu’à prendre le bus pour aller bosser! » (le tram est à 25mn à pieds de chez moi)… « ah mais c’est pas grave, ca te feras du bien, 25mn le matin, 25mn le soir, c’est ce qu’il te faut… »
Je lui explique donc que ce n’est quand même pas le plus pratique, ayant souvent des rendez vous après le boulot, et pour aller au sport,…Bref, elle trouve toujours la parade pour avoir raison…

et puis on en revient à la FIV, et je lui dis qu’il faut qu’on prenne d’autres avis (je vous expliquerai tout ca dans le prochain post), pour être sur qu’on fasse les bonnes choses… mais qu’on ne peut pas faire une FIV ailleurs que dans notre ville, ce serait beaucoup trop compliqué!
Je lui dis alors que j’ai déjà un rv pour janvier, mais que pour une FIV en février (le délai minimum qu’on nous impose), ca sera un peu court;..
Et la, elle est partie dans son truc: « mais vous allez pas faire une fiv en février, c’est beaucoup trop court…., et puis pas dans ces conditions la… (je sens le truc arriver)… déjà que ce weekend tu étais prête à continuer une grossesse pathologique, tu imagines, ca aurait été l’horreur pendant 9 mois pour nous… (euh, nous qui??? « Bah toi et moi, et ton mari…) … (euh, tu viens faire quoi la dedans toi??)…
bref, j’en ai raz le bol de ces remarques blessantes, et je lui dis clairement que nous n’avons plus de relation mère fille depuis longtemps, que depuis des années à chaque fois qu’elle m’appelle, elle en vient toujours à parler de mon poids,… et que j’en ai marre…
et je lui dis que même pour mon mariage ca revenait toujours au milieu, et que parce que j’étais ronde à mon mariage…

Et LA

Elle me coupe la parole, et me dis: « tu n’étais pas ronde, tu étais ENORME !! »

Et LA

 

C’était le mot de trop

 

J’ai raccroché…

et j’ai pleuré….

pleuré…

pleuré…

pendant de longues minutes, seule dans mon appartement…

j’ai pleuré…

 

Et la, je suis complètement épuisée…

Je ne veux plus l’appeler, même plus la revoir… ce n’est plus possible

Ca fait des années qu’elle m’agresse de cette manière, régulièrement… et la je ne le supporte plus…

Heureusement j’ai le soutien de Chéri…

Et maintenant, je ne vais plus compter que sur lui, sur nous, notre couple, notre vie, notre avenir…

 

Mais c’est très dur… je n’avais pas besoin de ca en plus…

Publicités

8 réflexions sur “Comment se relever…

  1. … Je suis sans voix.
    Tu ne dois pas culpabiliser si tu prends la décision de couper les ponts, au moins le temps qu’elle réfléchisse à ce qu’elle te fait et qu’elle te demande pardon.
    J’imagine ta douleur.
    Bisous virtuels.

    J'aime

  2. Oh quelle tristesse… Ce n’est pas digne d’une mère de parler ainsi à son enfant et encore moins quand il a besoin de réconfort. Je comprends ta décision ma belle, tu n’as pas besoin de ça. Ce que tu vis est déjà tellement éprouvant. Je ne comprends pas qu’elle puisse se comporter ainsi… Tu ne mérites tellement pas ça. Pense à toi avant tout. Ce parcours pma nous écorche déjà tellement que tu n’as pas à vivre ça en plus. Je suis tellement désolée pour toi. Tu as raison pense à toi, ton couple et ton avenir. Et sache qu’au besoin, je suis là, je pense à toi et te fais plein de bisous de réconfort. Courage ma belle, je suis sûre qu’un jour tu l’auras ta belle famille..

    J'aime

  3. Hé ben dis donc… Ça me conforte dans l’idée que les liens du sang sont peu de choses…
    Ta mère n’a évidemment pas droit de te lâcher que tu es « énorme » surtout en ce moment.
    C’est terrible mais les gens toxiques on doit les tenir à distance. Liens du sang ou pas…
    Bon courage

    J'aime

  4. Je ne poste pas toujours mais je lis tes articles et à chaque fois, j’aimerais te donner tout le courage disponible en moi.
    Ta relation avec ta mère m’attriste également profondément pour toi.
    Éloignes toi de toutes les mauvaises ondes.
    J’imagine que votre situation doit être EXTRÊMEMENT dur à vivre, plus que je ne peux l’imaginer encore. Mais je suis sûre qu’un jour, tu l’auras ton joli ventre tout rond 🙂

    Bisous !

    J'aime

  5. Les mots me manquent. Elle est qui pour te parler comme ça? Elle ne comprend pas que tu as besoin de soutien et pas d’une couche de culpabilité supplémentaire? Elle a la chance d’avoir une fille qui lui parle (moi j’ai stoppé tout dialogue de fond avec ma mère je sais que c’est inutile) alors pourquoi elle rejette tes appels au secours, tes demandes d’amour et de soutien pour en revenir à quelque chose qui la froisse ELLE (merde on ne parle pas de sa vie !!!!).
    Je me revois a 15 ans dans une cabine d’essayage pleurer a chaude larmes en entendant ma mere dire a la vendeuse quil était difficile de m’habiller parce que j’étais trop ronde. J’ai eu de la chance, j’ai perdu mes 20kg (mais malgré tout dans ma tete ils sont toujours la même si ça fait plus de 15 ans!). C’est si dur à vivre d’être hors norme, la Pma c’est hors norme, être mère une pression énorme. L’apparence ? C’est une pression très forte aussi…
    Bravo a toi d’avoir raccroché. L’important c’est ton homme et toi. (Facile a dire…). Nous réagissons pareil pour les fêtes… On s’enfuie pour le premier de l’an. Je te fais plein de bisous et continue à écrire on est la… Avec toi

    J'aime

  6. Bin dis donc…
    Tu as eu raison de raccrocher et tu as raison aussi de tenter de te préserver, surtout si ça dure depuis des années… Tu avais besoin de réconfort dans cette épreuve, et d’ailleurs elle ne peut pas ne pas le savoir puisque tu lui as clairement dit… Sa réponse a été limpide et tu n’en aura pas de sa part visiblement puisqu’elle t’enfonce un peu plus…
    Focalise toi sur ton couple, sur toi. On est tellement fragilisées dans ce parcours qu’on ne peut pas se permettre de se laisser démolir comme ça par l’entourage et surtout pas par sa propre mère…
    Je t’embrasse

    J'aime

  7. Moi aussi, j’ai du mal a trouver les mots… C’est très dur de la part de ta maman!
    On dit que les amis sont la famille que l’on se choisi, alors profites de ta famille de cœur et prend de la distance avec ta mère… Pour toi, pour te retrouver!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s